Zelda : The Minish Cap

Interviews

Interview de Eiji Aonuma

Le 17 Novembre 2004, quelques jours après la sortie de Zelda The Minish Cap, Nintendo of Europe a interviewé Eiji Aonuma, au sujet de Zelda The Minish Cap. Cette interview nous donne quelques informations sur ce merveilleux jeu, dont certaines sont très intéressantes. Mais lisez donc…

Nintendo of Europe : Est-ce que vous pouvez nous faire une brève présentation de The Legend of Zelda: The Minish Cap pour ceux qui ne connaîtraient pas encore le jeu ?

Eiji Aonuma : L’aventure de Link oscille entre le monde normal et un monde qui rappelle celui des contes de fées. Link découvre le Minish Cap et, en prononçant les mots magiques de ce chapeau (oui, c’est un chapeau qui parle !), il peut modifier sa taille et devenir beaucoup plus petit. Les ennemis qui normalement ne représentent pas de danger particulier peuvent devenir soudain de sérieux obstacles. Derrière de simples trous dans le mur que Link n’avait encore jamais remarqués, s’ouvrent de tous nouveaux mondes fantastiques.

L’aventure offre un feu continu de surprises. Il y a des nouveaux objets incroyables et les mini-jeux situés dans les donjons sont également très différents. Certaines approches du gameplay auxquelles on était habitués ont été revisitées pour augmenter le plaisir de l’exploration. Il y a également des tas de sous-quêtes comme celle qui consiste à reconstituer les fragments du bonheur.

NoE : Où se situe The Minish Cap dans la chronologie Zelda ? S’agit-il du volet qui précède The Legend of Zelda: Four Swords Adventures qui arrivera bientôt sur GameCube ?

Aonuma : Oui, ce titre précède The Legend of Zelda: Four Swords Adventures puisqu’il révèle le secret de la naissance de l’Epée de Quatre.

NoE : The Minish Cap est une aventure classique qui s’inscrit dans la lignée de A Link to the Past. Comment vous y êtes-vous pris pour la faire correspondre avec les précédents titres Zelda ?

Aonuma : Dans The Wind Waker, Link évoluait dans un monde fantastique, on parlait alors de ‘cartoon’ pour décrire le style du jeu. Dans le même ordre d’idée, dans The Minish Cap, Link évolue dans un monde de lutins minuscules, un élément universel des contes de fées. C’est la raison pour laquelle nous avons utilisé des graphismes similaires à ceux de The Wind Waker et repris des éléments de contrôle du jeu Zelda sur GameCube. Il y a un tout nouveau feeling dans ce jeu même s’il incorpore également le ‘bon côté’ du titre en 2D A Link to the Past.

NoE : Dîtes-nous en plus sur les nouveaux gadgets ingénieux et sur les nouvelles options que Link peut utiliser dans ce nouveau jeu.

Aonuma : Il y a de nombreux objets nouveaux comme le Pot Magique qui peut aspirer et recracher à peu près tout et n’importe quoi, le Baton Sauteur qui permet de retourner les objets et les Griffes de Taupes qui permettent de creuser des trous dans la terre. Tous ces objets sont là pour vous aider à découvrir les objets cachés. Nous avons souhaité que les joueurs non seulement apprécient la découverte de ce monde minuscule caché derrière le monde normal, ce qui constitue la caractéristique principale du jeu, mais qu’ils apprécient aussi le fait de découvrir des choses en utilisant des objets spécifiques.

NoE : Y a-t-il d’autres surprises que vous pouvez mentionner ? Quels personnages familiers peut-on s’attendre à voir par exemple ?

Aonuma : La ‘ville’ qui n’a rien de spécial au début de l’histoire s’avère finalement être un endroit très important plus tard dans le jeu. Vous y trouverez des informations très importantes pour progresser dans le jeu, si toutefois vous découvrez où habitent les Minish. Vous reconnaitrez également de nombreux personnages issus des jeux précédents comme les Gorons ou les Pestes Marchandes d’Ocarina of Time sans oublier Tingle de Majora’s Mask et The Wind Waker.

NoE : Pouvez-vous nous en dire plus sur Zelda, comment trouve-t-elle sa place dans le jeu ? Il a même été dit qu’elle était un personnage jouable !

Aonuma : Dans ce jeu, la Princesse Zelda a été transformée en statue de pierre et toute la mission consiste à la sauver. Nous prendrons en considération l’idée de pouvoir incarner la Princesse Zelda pour les prochains titres.

NoE : Pour quelles raisons selon vous les fans de Zelda devraient se réjouir de la sortie de The Minish Cap ? Qu’est-ce qui différencie ce jeu des autres jeux d’aventure ?

Aonuma : Le pouvoir de rapetisser est la caractéristique du jeu la plus importante. Cela créé la surprise et donne l’impression que n’importe quel endroit peut cacher tout un monde d’aventures. La quête des Fragments du bonheur est une autre caractéristique nouvelle. Le joueur doit collecter les Fragments du bonheur, éparpillés comme les pièces d’un puzzle, et les assortir avec les fragments des autres personnages du jeu pour produire différents événements. Ce sont tous ces éléments qui font de ce jeu un jeu d’aventure unique et très interactif.

NoE : Merci d’avoir pris le temps de nous répondre, M. Aonuma !